Revalorisation du traitement des psychologues !

22 février 2016 / Union fédérale Médecins, ingénieurs, cadres, techniciens UFMICT

Rappelez-vous en 2013, nous manifestions devant Bercy…

Nous avions été reçus par un membre du cabinet du ministère de la Fonction publique. Il nous avait été assuré qu’une réforme en cours pour l’ensemble des trois Fonctions Publiques intégrerait la revalorisation de nos salaires.

Pour mémoire, les traitements des psychologues exerçant dans la Fonction publique n’ont pas été revalorisés depuis 25 ans !

En 2016 voici la réforme* que le gouvernement nous impose.

Une refonte des grilles va entraîner pour les psychologues à l’horizon 2019 l’illusion d’une augmentation de :

  • + 7,2 % en début de carrière (estimation d’un indice majoré à 390), soit environ 130€/mois
  • + 2,9 % en fin de carrière (estimation d’un indice majoré hors classe à 806), soit environ 80€/mois

Mais un véritable tour de passe-passe, incluant la prime dans le salaire mensuel, va entrainer, in fine une perte de salaire d’environ :

  • 0,3% en début de carrière soit – 4€/mois
  • 4,6% en fin de carrière, soit – 150€/mois.

De plus, le gel du point d’indice depuis 2010 entraine une perte de salaire de 5% depuis 5 ans. Ce qui équivaut pour un-e psychologue débutant-e une perte cumulée de salaire de 1000 euros par an !

Les psychologues exigent une véritable revalorisation de leur salaire prenant en compte leurs missions et leurs responsabilités.

Signez la pétition en ligne

*Réforme PPCR : "parcours professionnels, carrières et rémunérations" qui a fait l’objet d’un protocole d’accord majoritairement refusé par les syndicats CGT, FO et SUD, mais contrairement à la loi sur la représentativité syndicale il sera appliqué par le gouvernement Valls.