Désespoir d’une aide-soignante en EHPAD

24 avril 2018 / Union fédérale Action sociale UFASFédération Santé Action sociale

En acceptant le licenciement d’une salariée malgré les avis défavorables du Comité d’Entreprise, et à 2 reprises de la DIRECCTE (avis et recours hiérarchique), le ministère du travail a pris une décision totalement injuste et lourde de conséquences envers une professionnelle d’un EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) de l’association RESO 31.

Suite communiqué joint.